L’équinoxe d’automne a eu lieu le 23 septembre 2019. Comment prendre soin de ses plantes d’intérieur en cette saison ? Lesquelles accueillir chez soi ? Éléments de réponse avec Sylvie Chardon, formatrice en art floral chez Natura-Dis.

automne-plantes-interieur

Un panier rempli de bruyère © Adobe Stock – Yulia

Quelles plantes privilégier chez soi dès l’arrivée de l’automne ?

Une des plantes indémodables de l’automne est bien sûr le pommier d’amour (Solanum pseudocapsicum). Ses baies orange en font une plante remarquable entre toutes. Cette vivace peut passer le printemps et l’été en extérieur, mais il est préférable de la rentrer ensuite à l’intérieur dans une pièce peu chauffée.

Le chrysanthème, qui est une plante d’extérieur à l’origine et toujours à la mode, peut être placée en intérieur et durera beaucoup plus longtemps qu’un bouquet. Pour la préserver, on peut la placer à l’extérieur la nuit en la protégeant et en la rentrant pendant la journée, ou dans la pièce la moins chauffée de la maison. Dans ce cas-ci, elle sera annuelle.

La bruyère fait partie des plantes que l’on apprécie à mettre en jardinière ou dans des pots sur sa terrasse en cette saison. Les nombreuses espèces rustiques en font une plante qui perdurera jusqu’au printemps avant de commencer à s’étioler et à sécher, pour mieux repartir l’année d’après.

Les plantes de la famille des Broméliacées, comme le vriesea, le guzmania, ou encore le neorégelia ont un fort succès. Elles apportent des couleurs lumineuses dans les intérieurs et pallient le soleil diminuant de jour en jour en ajoutant une note exotique dans la maison. Elles ne sont pas vivaces : il faut penser à prélever les rejets accolés à la plante mère avant qu’elle celle-ci ne soit desséchée.

Comment prendre soin de nos plantes d’intérieur ? Est-ce la période propice pour les rempoter ou fertiliser ?

Il est préférable d’attendre le début du printemps pour rempoter les plantes. Toutefois, il y a une exception : lorsque l’on vient d’acheter une plante, il est conseillé de la rempoter de suite dans un pot un peu plus grand, car fréquemment elle a atteint un stade où le pot est juste pour sa taille, mais pas au-delà. Il faut donc anticiper.

Concernant l’engrais, celui-ci permet de donner du boost à vos plantes, on peut en mettre en toute saison, sauf l’hiver qui est la période de repos des végétaux.

Quelles plantes peut-on bouturer à ce moment de l’année ?

Le forsythia : il suffit de couper un tronçon de tige, de préférence avec quelques ramifications et de l’enfoncer sur environ 10/15 cm dans une terre riche, en pleine terre ou en pot. Cela donnera un petit arbuste sans aucune autre manipulation.

On peut aussi bouturer le rosier. Cela nécessite plus de matériel et de manipulations, mais le principe est le même que le forsythia.

Pour le bouturage des plantes vertes, c’est toute l’année. Vous pouvez prélever une petite branche, la couper nette à l’aide d’un sécateur et laisser la tige dans un fond d’eau jusqu’à ce qu’elle fasse des racines. Au préalable, il faut enlever les feuilles qui peuvent gêner de sorte qu’il n’y ait que la tige qui soit dans l’eau. Le dracaena reflexa est un exemple de plante facile à bouturer.

Demande de documentation


  • smiley
    SATISFACTION
    90%
    de nos élèves sont satisfaits de notre Espace Élèves*

  • reussite
    REUSSITE
    Diplômé ou
    100%
    remboursé**

  • flexibilite
    FLEXIBILITE
    • Avec ou sans BAC
    • Inscription toute l’année
    • Formations à votre rythme
    où que vous soyez

  • Qualification OPQF
    La qualification porte
    uniquement sur les
    activités FPC définies
    par le code du travail.