Nouvel art permettant de relier les processus de fabrication à la nature, le biodesign permet de créer des objets à partir de « matériaux » vivants. Il s’inscrit dans une démarche écologique et s’appuie sur des matières durables et biodégradables encore peu utilisées, mais qui pourraient rapidement devenir les éléments de fabrication de demain : mycélium de champignon, algues, bactéries, levures…

Ce mois-ci, le biodesign est à l’honneur de deux expositions aussi innovantes qu’insolites, à Paris et à Saint-Etienne.

biodesign expositions nature environnement

© Adobe stock – Sabine Hortebusch

« La fabrique du vivant »

Installée au centre Georges Pompidou, l’exposition « La Fabrique du vivant » présente des objets et des solutions d’architecture directement issues de la nature, respectueuses de l’environnement.

  • • Elle montre de nombreux éléments de mobiliers constitués de biomatériaux :
  • • Arche construite à partir de déchets agricoles et de mycélium de champignons
  • • Chaise en algues vertes et résine de lin
  • • Fauteuil imprimé en 3D à partir de mycélium vivant…

Les visiteurs pénètrent dans un monde où les objets de design sont à la fois écologiques et futuristes.

L’ingénieur Julian Melchiorri a mis au point le Bionic Chandelier, un lustre en microalgues permettant de purifier l’air, spécialement pour l’exposition. Il relève ainsi un défi biotechnologique en présentant un objet vivant se nourrissant de dioxyde de carbone, renouvelant l’air et en stimulant la photosynthèse.

Informations pratiques :

« Systems, not Stuff »

Présentée jusqu’au 22 avril prochain, l’Exposition « Systems, not Stuff » met en lumière les liens entre l’industrie, la nature et le design. Chaque visiteur est notamment invité à pousser la porte de La Biofactory pour y découvrir des œuvres vivantes et réfléchir à notre impact sur l’environnement.

« Comment produire des objets en accord avec les écosystèmes ? » « Quelles nouvelles solutions les designers peuvent-ils mettre au point pour travailler avec la nature sans la détruire ? »

L’exposition cherche à questionner le grand public à travers des pièces surprenantes qui ont poussé ou ont été façonnées par la nature : chaise cultivée dans un saule, orchidée luminescente faisant office de réverbère, sac à main et textiles à base de mycélium, escarpins composés uniquement de bactéries, éléments en mousse…

Les artistes et exposants nous révèlent les objets de demain.  Leur objectif commun ? Créer un terrain d’entente entre les humains et la planète.

Cette chaise, nommée « The Edwardes Prototype » a été créée par le designer Gavin Munro. Elle est issue directement d’un arbre et a été « récoltée » après 7 années de soins et de façonnage.

Informations pratiques :

Alors qu’une prise de conscience écologique semble s’opérer à l’échelle mondiale, il est plus que jamais indispensable de réfléchir à de nouvelles solutions pour préserver notre environnement.

Du secteur du design, au paysagisme, en passant par la protection de la nature, de nombreux métiers sont désormais sensibilisés aux problématiques environnementales et œuvrent quotidiennement pour la préservation de la planète : animateur nature, gestionnaire des espaces naturels, jardinier horticole

Découvrez tous ces métiers en détails et comment vous y former !


  • smiley
    SATISFACTION
    90%
    de nos élèves sont satisfaits de notre Espace Élèves*

  • reussite
    REUSSITE
    Diplômé ou
    100%
    remboursé**

  • flexibilite
    FLEXIBILITE
    • Avec ou sans BAC
    • Inscription toute l’année
    • Formations à votre rythme
    où que vous soyez

  • Qualification OPQF
    La qualification porte
    uniquement sur les
    activités FPC définies
    par le code du travail.