eleve formation fleuriste a distanceDans le cadre de sa formation Fleuriste / Artiste Floral avec Natura-Dis, Ana Virginia Avendaño a réalisé un devoir dédié aux créations florales pour les mariés. 

Notre école a souhaité partager avec vous son travail, qui montre pas-à-pas comment réaliser une boutonnière et un bouquet rond pour un mariage.

Nous avons également profité de l’occasion pour poser quelques questions à Ana, afin de connaître son ressenti sur sa formation à distance. Découvrez son témoignage et ses futurs projets !

Quand avez-vous commencé votre formation de fleuriste avec Natura-Dis et où en êtes-vous de votre cursus ?

Jeune architecte, aquarelliste et fleuriste en formation, je suis née a Mérida (Venezuela) et je me suis installée à Paris il y a 8 ans.

Passionnée par les fleurs, j’ai commencé à les peindre à l’aquarelle grâce au dessin botanique, avant de m’intéresser à l’art floral pour les travailler physiquement parlant.

Depuis septembre 2018, je suis en formation Fleuriste/ artiste floral et j’ai choisi deux options : Techniques orientales et Créer son entreprise en art floral.

J’ai fini la première phase de ma formation et d’après mon organisation, je devrais finir la deuxième phase en août 2019. Je peux donc dire que je suis à la moitié de ma formation ! En même temps, je suis salariée dans mon domaine de base : l’architecture.

Mon emploi du temps actuel ne m’a pas encore permis de participer aux ateliers proposés par l’école, bien qu’ils soient nombreux et très intéressants, mais je compte bien y participer à partir de septembre prochain ! Les stages en boutique florale m’intéressent également, cependant je préfère d’abord m’exercer avec les devoirs techniques et les petites compositions que j’offre à mes proches.

Quelle est la partie du programme qui, jusqu’ici, vous a le plus inspirée ?

Quand on est motivé, l’inspiration se trouve facilement ! L’envie de créer est très présente dans chaque partie du programme.

Personnellement, l’art floral, la biologie végétale et les techniques orientales sont les programmes qui m’incitent le plus à la recherche et l’investigation.

D’autre part, les visites aux jardins botaniques, aux magasins de fleurs ou les événements comme le Floralies, qui vient de se dérouler à Nantes, sont des opportunités uniques et très enrichissantes qui inspirent et donnent l’envie de faire de chaque devoir une création originale et cohérente. Tout cela m’aide à faire un choix floral digne d’une composition harmonieuse et gracieuse, en tenant compte des couleurs, des textures et des hiérarchies florales.

Quels sont les outils qui vous aident le plus dans votre formation et facilitent votre apprentissage ?

L’outil par excellence, c’est l’ordinateur portable : toute ma formation à distance est stockée dans mon ordinateur ! Très sincèrement je ne me sers pas des fascicules en papier, je les garde précieusement et je les consulte à la maison, mais le reste du temps, je travaille directement sur mon ordinateur.

La plateforme de l’école est essentielle à mon plan d’études : tutoriels, vidéos , photothèque, fiches méthodologiques, fiches pédagogiques…  On sent du soutien et on reçoit des réponses aux nombreuses questions que l’on se pose au cours de notre formation à distance :  toute l’équipe de l’école est disponible en cas de besoin.

Mon smartphone est également très utile : avec mon téléphone, je prends des photos et j’enregistre des vidéos. Je m’en sers beaucoup pour la réalisation des devoirs techniques ou théoriques. 

En tant qu’aquarelliste, mon cahier de dessins est aussi très présent. Au moment de faire le croquis d’un bouquet, une fois que l’image est dans ma tête, il m’est plus simple de le peindre et de le conserver pour plus tard. C’est une façon très personnelle d’enregistrer mes idées.

Enfin, il y a les fameux réseaux sociaux ! Très honnêtement, je me sers souvent d’Instagram pour suivre les magasins de fleurs, les créateurs et les enseignants du secteur. L’art floral est un métier graphique et nous avons besoin d’une bibliothèque d’images bien riche. C’est ainsi que l’on imagine de plus en plus de nouvelles compositions sans pour autant copier les créations des autres !

Pour votre devoir « Réalisations pour les mariées », comment avez-vous choisi les végétaux de vos compositions et où avez-vous puisé votre inspiration ?

Tout d’abord, un énorme merci de me faire connaitre au travers de ce devoir technique que j’ai adoré dans toutes ces étapes !

> Voir le devoir complet d’Ana

Mon choix floral a été effectué en fonction des consignes du devoir : on nous avait demandé de rester dans des tons clairs et sans fioritures, donc je l’ai imaginé romantique avec une touche artisanale. Ensuite, il fallait également respecter un budget.  Je me donne un budget pour chaque devoir technique, car il faut savoir se gérer.

L’inspiration pour ce devoir partait de la beauté simple, du fait maison, de l’importance du détail. Je voulais montrer qu’avec des végétaux simples à trouver et de saison, on pouvait arriver à de magnifiques résultats, tout prenant en compte les consignes du client.

Je voyais bien mon bouquet aux mains d’une heureuse mariée, ayant trouvé la joie dans la simplicité de la vie, et ma boutonnière au revers gauche de la veste de l’homme de ses rêves…

Comment vous organisez-vous pour réussir votre formation et rester motivée tout au long de votre enseignement à distance ?

Ma devise pour réussir ma formation et mes projets en général est « profiter de la motivation quand elle est présente, et quand elle n’est pas là, employer la discipline ».

Je me suis fixée l’obligation d’envoyer au minimum deux devoirs par mois. En tant que salariée, il faut me donner des objectifs réalisables ! C’est lorsque les objectifs ne sont pas réalisables que la frustration de ne pas avancer s’installe…

Pour une formation à distance, il faut être plus rigoureux. Travailler à son rythme ne doit pas se confondre avec ne pas travailler du tout.

Au delà de la motivation et de la discipline, réussir sa formation à distance dépend directement de sa passion et de l’amour que l’on ressent envers la profession que l’on souhaite exercer. Toute la clé est là : si tu aimes ton métier, la motivation accompagnera toutes les étapes de ta formation !

Quel est votre objectif personnel ou professionnel à l’issue de votre formation avec Natura-Dis? Quel serait votre job idéal ?

Mon objectif est la création de ma propre entreprise. J’ai commencé à travailler il y a 12 ans et au début, je partageais mon travail avec mes études. Une fois mon diplôme d’architecte obtenu, j’ai commencé à travailler dans mon domaine. Aujourd’hui, je sens que ma maturité et mon expérience sont suffisantes pour me lancer dans la création d’une boutique qui intègre les 3 univers qui me représentent professionnellement et personnellement : l’architecture, l’aquarelle et les fleurs.

Pour terminer, je souhaite adresser un énorme merci à toute l’équipe de Naturadis, pour cette opportunité de partager mon expérience ! Si vous voulez suivre mon activité, n’hésitez pas à regarder  mon Instagram : @mllehibiscus

Merci Ana d’avoir partagé votre expérience personnelle et vos prochaines aspirations avec nous ! Si vous souhaitez en savoir plus sur la formation suivie par notre élève, n’hésitez pas à consulter la page dédiée :


  • smiley
    SATISFACTION
    82,6%
    de nos élèves sont satisfaits de nos ateliers*

  • reussite
    REUSSITE
    Diplômé ou
    100%
    remboursé**

  • flexibilite
    FLEXIBILITE
    • Avec ou sans BAC
    • Inscription toute l’année
    • Formations à votre rythme
    où que vous soyez

  • Qualification OPQF
    La qualification porte
    uniquement sur les
    activités FPC définies
    par le code du travail.