En formation CAP fleuriste chez Natura-Dis, Virginie revient sur sa formation à distance et sur sa participation au concours Clayrton’s.

Découvrez « Origami exotique », sa création décorative florale réalisée pour l’occasion, ainsi que sa vision du métier de fleuriste. Et si sa proposition florale vous plait, n’hésitez pas à le faire savoir en allant voter sur le site !

Portrait élève – Virginie Chalabreysse

Bonjour Virginie, pouvez-vous nous présenter brièvement votre parcours et nous dire ce qui vous a poussée à suivre une formation à distance en art floral ?

J’ai quitté mon emploi de cadre il y a quelques mois pour faire la formation Natura-dis et préparer mon CAP fleuriste. Cette reconversion a été réfléchie. J’ai effectué il y a deux ans un coaching professionnel qui m’a beaucoup aidée dans ce choix.

Je suis créative et manuelle, je sais que j’ai besoin de cela pour m’épanouir pleinement dans mon travail. J’aurais pu m’engager dans d’autres voies. Je pense notamment à la couture, mais j’aime les fleurs, travailler dans mon jardin, les arbres et la nature de manière générale. Comme j’ai toujours envisagé d’avoir une boutique, j’ai décidé de me lancer dans le passage du CAP fleuriste.

La formation à distance est un choix qui m’a paru adapté, pour à la fois profiter de mes petites filles et étudier sereinement. C’est un format souple et flexible, totalement compatible avec ma situation familiale.

Jusqu’ici, quelles sont les compétences que vous a permis de développer votre préparation au CAP fleuriste avec Natura-Dis et que souhaitez-vous faire une fois diplômée ?

Grâce au CAP fleuriste Natura-dis, j’ai pu apprendre les techniques d’art floral de base du métier. J’ai apprécié la manière dont les cours sont construits. Par des méthodes pas-à-pas, nous acquérons les techniques et prenons confiance en nous.

Après quelques mois, j’ai senti que j’allais pouvoir mélanger ces acquis théoriques avec ma touche personnelle. Mais je n’ai pas seulement acquis des compétences en art floral, je sens également que j’ai beaucoup progressé dans ma connaissance des végétaux, des fleurs et de leur entretien.

Les stages en boutique florale m’ont également beaucoup apporté, notamment sur la relation et le conseil client. C’est une partie très importante du programme et j’ai senti que ces périodes de stage m’ont permis de beaucoup progressé dans ce domaine.

Mon projet a toujours été d’avoir ma boutique de fleurs et c’est sur ce projet que je travaille en parallèle depuis septembre. Le projet devrait voir le jour en octobre 2019 dans l’Essonne. J’imagine une boutique proposant des fleurs les plus locales possible, avec une tendance japonisante.

défile de mode Natura-Dis

© Création Virginie Chalabreysse – Défile de mode Natura-Dis

Note Natura-Dis : Lors du défilé 2018 de l’école, tous les tissus de la robe de Virginie ont été teints par ses soins, avec des végétaux (choux, etc). 

Pouvez-vous nous expliquer comment vous avez réalisé « Origami exotique » et ce qui vous a inspiré dans votre création ?

Ma réalisation pour le concours Clayrton’s est un origami effectué avec une seule feuille de papier kraft. Je voulais quelque chose de sobre et élégant, mais aussi facile à réaliser et un peu pérenne. Je trouve que dans notre société de consommation, la part des emballages est très élevée, et je n’aime pas forcément non plus les emballages trop surfaits et compliqués.

Le Japon a une grande place dans ma vie car j’ai vécu longtemps là-bas. C’est une culture dont je me sens proche et que je souhaite intégrer pleinement dans mon futur projet. C’est pour cela que je suis partie sur un origami.

L’emballage Origami exotique peut également servir de suspension. J’ai utilisé des œillets métalliques et un système de nœuds de macramé pour le rendre objet et faire en sorte qu’il s’intègre à nos décorations d’intérieur.

creation florale eleve

© Virginie Chalabreysse – Origami exotique

Que représente pour vous le concours Clayrton’s ?

Pour moi, participer au concours Clayrton’s est important, cela représente une étape dans mon parcours de formation.

Chaque concours auquel j’ai pu participer cette année m’a permis d’acquérir des compétences et de découvrir de nouvelles choses. Il en est de même pour ce concours. J’espère également que les personnes qui apprécieront ma création adhéreront à mon projet professionnel et à ma volonté d’avoir des emballages plus responsables.

Quelles sont vos fleurs préférées et quel aspect du métier de fleuriste aimez-vous le plus ?

Difficile pour moi de ne citer qu’une seule fleur, chaque saison regorge de fleurs magnifiques.

Actuellement, j’aime travailler les tulipes, les jacinthes ou le mimosa. J’apprécie ces fleurs d’hiver qui m’inspirent. J’en profite également pour travailler les fleurs séchées, mais aussi le bois et les feuillages avec des baies.

Dans le métier de fleuriste, j’aime pouvoir satisfaire un client en créant pour lui quelque chose qui correspond à ses envies.

J’aime aussi surprendre, c’est l’avantage de la reconversion professionnelle, nous prenons plus de risques et nous savons outrepasser les règles. Beaucoup d’autres aspects du métier me plaisent, notamment sélectionner des fournisseurs et des fleurs de qualité, entretenir les plantes…

Quelles sont les qualités indispensables, selon vous, pour devenir fleuriste ?

Pour devenir un bon fleuriste, il faut être polyvalent. Il ne faut pas seulement être créatif mais savoir être aussi un bon gestionnaire, avoir la volonté de développer le business, communiquer et savoir innover !

Vous pouvez retrouver toutes les créations de Virginie sur son compte Instagram : https://www.instagram.com/succulent_princesses/

La finale du concours Clayrton’s aura lieu le 17 mars, alors… à vos votes ! 


  • smiley
    SATISFACTION
    90%
    de nos élèves sont satisfaits de notre Espace Élèves*

  • reussite
    REUSSITE
    Diplômé ou
    100%
    remboursé**

  • flexibilite
    FLEXIBILITE
    • Avec ou sans BAC
    • Inscription toute l’année
    • Formations à votre rythme
    où que vous soyez

  • Qualification OPQF
    La qualification porte
    uniquement sur les
    activités FPC définies
    par le code du travail.