Élève chez Natura-Dis, Solène s’est lancée dans la réalisation d’une formation Fleuriste / artiste floral suite à des études de céramiste.

Elle a choisi la voie de la formation à distance afin d’acquérir de solides compétences en art floral. Son objectif ? Intégrer le marché de l’emploi rapidement à l’issue de sa formation et obtenir un poste chez un fleuriste. Découvrez son parcours, son projet professionnel ainsi que ses réalisations personnelles !

Solène, pouvez-vous nous parler de votre parcours initial et nous dire ce qui vous a poussée à vous reconvertir dans l’art floral ?

Depuis mon enfance, j’ai toujours été attirée par le monde des Arts. Je me suis orientée vers la voie professionnelle, en optant pour des études de céramique mettant en avant des créations uniques liées à l’Art de la table.

Diplômée du CAP décoration sur céramique et du BMA Céramique au lycée polyvalent l’Initiative Paris 19, puis d’un DMA reliure dorure à l’école supérieure Estienne Paris 13, j’ai ressenti le besoin de retourner à mes premières amours, à savoir la céramique et plus précisément la peinture sur porcelaine.

L’entreprise Laure Sélignac m’a permis de réaliser différentes missions comme la pose de métaux précieux et de relief, la création de pièces uniques pour des marques prestigieuses (Guerlain, Hermès) ainsi que la peinture sur porcelaine pour les modèles de la maison Sélignac.

Suite à ces expériences enrichissantes, j’ai éprouvé le besoin de trouver une autre forme artistique permettant d’allier aussi bien la créativité que la précision du geste. Au cours de l’événement « Dia de los muertos » (fête typique de la culture mexicaine) organisé le 2 novembre à la Cour du Marais, j’ai eu comme un « flash ». J’ai été touchée par la magie des fleurs et par cette somptueuse scénographie florale, réalisée en fleurs fraîches qui embaumaient divinement le lieu, faisant de cette célébration une endroit festif et coloré !

art floral mexicain

© Adobe Stock – Suriel Ramzal

Pourquoi avez-vous choisi de suivre une formation à distance plutôt qu’un parcours classique ? Quel(s) avantage(s) y trouvez-vous ?

La formation à distance était pour moi la meilleure alternative possible du fait de mon travail actuel. Il m’était trop compliqué de retourner dans une structure classique !

Ce mode de formation m’a permis de me concentrer sur mes créations artistiques ainsi que sur mes devoirs, en étudiant en fin de journée. En cela, Natura-dis a parfaitement répondu à mes attentes, aussi bien concernant le suivi pédagogique que les corrections personnalisées des devoirs.

Jusqu’ici, quelles sont les matières que vous avez préféré étudier ?

Bien sûr, ma matière préférée est l’Art floral. Apprendre cette discipline m’a permis de réaliser des créations florales pour des commandes diverses et variées, selon une thématique et un cahier des charges bien précis. C’est avec beaucoup de plaisir que j’achetais mes bottes de fleurs chez un fleuriste pour ensuite créer mes propres bouquets.

Les dernières réalisations florales sur l’art Ikébana sous différents styles (« Nageire » ou « Moribana ») m’ont également beaucoup plues, car elles m’ont permis de faire grandir mon esprit créatif et de révéler ma personnalité.

Si vous deviez choisir un seul mot pour décrire votre école ou votre formation, pour lequel opteriez-vous ?

« Complète »

Cette formation est « complète » car on trouve un équilibre entre les devoirs théoriques (métiers de fleuriste, botanique, classification des végétaux, QCM) et les devoirs pratiques (l’art floral, les croquis et les schémas). L’alternance entre la théorie et la pratique est savamment orchestrée pour maintenir un intérêt constant tout au long de la formation.

Dernièrement, vous avez réalisé une composition Ikébana de style Nageire. Pouvez-vous nous en parler et nous dire d’où vous tirez votre inspiration, au quotidien ?

J’ai particulièrement aimé confectionner cette composition Ikébana de style Nageire car ce dernier permet d’exprimer des émotions à travers chaque variété florale.

composition art floral Ikebana

© Solène Hellec – Composition Ikebana

J’ai puisé mon inspiration dans différents tutoriels sur le manuel « Art floral : Ikebana » ainsi que sur Youtube. Cela m’a permis de me familiariser avec la création en forme de triangle isocèle (le Shin, le Tai et le Tomé : le Ciel, l’Humain et la Terre), qui sont la base de l’Ikébana.

Certains professionnels du secteur m’ont aussi inspiré :

  • • « Péonies », premier coffee flower shop à Paris dans lequel on peut déguster un délicieux café et quelques douceurs avant de repartir avec un bouquet champêtre.
  • • La start-up « Pampa », où j’ai pu effectuer un stage pendant les fêtes de fin d’année au sein. Cette structure jeune et dynamique m’a permis de découvrir tous les aspects concrets du métier de fleuriste : de l’approvisionnement à Rungis à la confection des bouquets « so colorful » et à l’organisation des events.
  • • « Une fleur en liberté », dont les créations éveillent ma sensibilité et qui me touche par la mélancolie qui émane de chacune de leur réalisation.
  • • L’atelier « Carmin fleurs », tenu par deux femmes de culture différente et complémentaire : Nathalie est française et Ayako est japonaise. J’aime leurs créations bucoliques et champêtres, qui m’ont inspirée pour le salon « Klin d’oeil » et l’événement « Dia de los muertos », auxquels j’ai participé l’an dernier.

Dernièrement, j’ai découvert « l’Atelier Nomade Paris » dont j’aime beaucoup l’univers végétal et pastel des créations.

Idéalement, dans quel type de structure souhaiteriez-vous travailler à l’issue de votre formation ? (boutique de fleuriste, de décoration florale, etc.)

J’ai le projet de m’installer pour associer mes deux métiers, à savoir la céramique et les fleurs dans un futur proche.

Pour finir, pouvez-vous nous dire ce qui vous plait le plus dans le métier de fleuriste ?

Chaque création florale que je réalise, quel que soit le thème, est un moment de joie.

Le langage des fleurs est suffisamment riche pour exprimer la poésie des mots et embellir le cœur de la personne à qui on offre des fleurs !

Merci Solène pour ce témoignage très enrichissant !
Si vous souhaitez en savoir plus sur notre élève et découvrir toutes ses réalisations, n’hésitez pas à la suivre sur ses réseaux sociaux :
  • • Compte Instagram : solenehlc
  • • Compte Facebook : Solène Hellec

  • smiley
    SATISFACTION
    82,6%
    de nos élèves sont satisfaits de nos ateliers*

  • reussite
    REUSSITE
    Diplômé ou
    100%
    remboursé**

  • flexibilite
    FLEXIBILITE
    • Avec ou sans BAC
    • Inscription toute l’année
    • Formations à votre rythme
    où que vous soyez

  • Qualification OPQF
    La qualification porte
    uniquement sur les
    activités FPC définies
    par le code du travail.