Depuis des millénaires, le Pays du Soleil Levant érige la nature en art. Ce savoir-faire perdure aujourd’hui et n’a pas manqué d’éclore en Occident. Jardin japonais, bonsaï, ikebana… Autant de compositions végétales aussi originales qu’ancestrales. Natura-dis vous propose un focus sur l’art floral nippon : de quoi prendre une bouffée d’inspiration exotique et zen, un brin philosophique.
art-floral-japonais

© Adobe stock

Les jardins japonais

Les prémices des premiers jardins zen seraient apparus dès le VIe siècle sous l’influence de la philosophie bouddhiste. Véritable œuvre d’art verdurée, le jardin japonais est aménagé de manière à reproduire un idéal de la nature dans un espace restreint, soit à faire cohabiter dans un même espace plusieurs éléments de paysages différents (minéraux, eau, végétaux etc.). Au Japon, le déséquilibre précède l’harmonie : c’est pourquoi l’esthétique des jardins est basée sur l’asymétrie et les courbes et que les végétaux sont plantés en nombres impairs. Forts en symbolisme bouddhiste, les jardins zen sont aussi des lieux propices à la méditation. En effet, on ne saurait nier que les contempler inspire la quiétude !

Les bonsaïs

Le mot « bonsaï » signifie littéralement, en langue japonaise, « arbre en pot ». Cet art de cultiver des végétaux miniatures est inspiré d’une technique horticole chinoise appelée « penjing » et serait apparu au Japon vers en l’an 800. Il s’agit, à l’instar d’une sculpture, de modeler et tailler un plan d’arbre ou d’arbuste en format mini, au moyen de différentes techniques, tels que le pincement de bourgeon, la ligature des branches ou l’usage ultra-contrôlé de l’engrais. Plus qu’une simple technique d’horticulture, la culture du bonsaï s’inscrit dans une démarche philosophique – voire spirituelle –  et questionne les rapports entre l’Humain, l’art et la nature (ou la triade chinoise Homme – Ciel – Terre). Un véritable art de vivre !

Les ikebanas

En japonais, « ikebana » signifie « art de donner vie aux fleurs ». C’est donc sans surprise que tout comme la culture du bonsaï, l’art de l’ikebana oscille entre art et philosophie bouddhiste. Cette technique d’arrangement floral consiste à créer une composition artistique harmonieuse, équilibrée et épurée, mais aussi asymétrique, tout en tenant compte de la symbolique des végétaux utilisés et de la fameuse triade Ciel – Terre – Homme. L’art de l’ikebana était autrefois réservé aux moines qui composaient des œuvres végétales afin d’en faire des offrandes dans les temples bouddhistes. Aujourd’hui, la réalisation d’ikebana n’a plus de connotation religieuse, mais elle incarne – tout comme le bonsaï –  un véritable art de vivre à la japonaise et invite à trouver la beauté de chaque chose au travers de la contemplation. Le tout, dans le plus grand respect de la nature, en la sublimant.

Vous avez la main verte ? Vous souhaitez allier art et nature et réaliser vos propres créations végétales ? Devenez professionnel(le) avec Natura-dis et formez-vous à distance à l’art floral ou à l’aménagement paysager ! Faites une demande de documentation gratuite : un conseiller pourra ainsi répondre à toutes vos questions et vous guider.


  • smiley
    SATISFACTION
    82,6%
    de nos élèves sont satisfaits de nos ateliers*

  • reussite
    REUSSITE
    Diplômé ou
    100%
    remboursé**

  • flexibilite
    FLEXIBILITE
    • Avec ou sans BAC
    • Inscription toute l’année
    • Formations à votre rythme
    où que vous soyez

  • Qualification OPQF
    La qualification porte
    uniquement sur les
    activités FPC définies
    par le code du travail.